Des “nippologies” dans les musées

Coralie Castel, «  Des “nippologies” dans les musées, design et identité japonaise à Paris », Cipango, cahiers d’études japonaises, 16 : 121-147.

Trois expositions sur le design japonais se sont tenues à Paris récemment, dans le cadre de la commémoration du cent-cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Du 30 septembre 2008 au 11 janvier 2009, le Musée du quai Branly a présenté L’esprit mingei au Japon : de l’artisanat populaire au design. Du 22 octobre 2008 au 31 janvier 2009, la Maison de la culture du Japon à Paris (ci-après MCJP) proposait Wa : l’harmonie au quotidien, design japonais d’aujourd’hui. Enfin, du 12 au 21 décembre 2008, le Musée des Arts décoratifs a accueilli l’exposition Kansei : Japan design exhibition.

Au sein de chaque exposition, l’observation révèle le caractère hétéroclite des objets présentés : la coexistence d’objets de registres variés suscite un sentiment de confusion, renforcé par des scénographies assez discrètes. Pourtant, il ressort toujours « un » Japon présenté comme homogène. Quels sont les leitmotivs qui permettent d’établir la cohérence identitaire de ces expositions ? Relèvent-ils d’un mode de discours récurrent sur le Japon, et du Japon sur lui-même ?

 

Télécharger l’article


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search